Monster Hunter France
Bonjour !

Le forum n'est plus aussi actif que par le passé, cependant, cela pourrait changer, de grosses informations sont en cours de circulation ! Je vous invite à suivre ces actualités en vous inscrivant !
ATTENTION : Lire la charte est impératif ! Un non respect entraînera un ban non contestable !
Merci de votre compréhension, et bonne navigation sur le forum Smile

Monster Hunter France

Monster Hunter France, communauté non officielle sur monster hunter, freedom 2, unite, frontier etc...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Sang des anciens.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
[TK]KillerWing
Bulfango
avatar

Masculin Nombre de messages : 36
Age : 26
Localisation : là où le ciel et la terre se soudent.
Réputation : 0
Points : 51
Date d'inscription : 18/12/2010

MessageSujet: Le Sang des anciens.   Mer 22 Déc - 17:55

La neige tombait. Les flocons libres se déposaient délicatement sur le manteau d'hermine qui recouvrait constament les monts enneigés.

Blotis dans ma cachette je n'avait pas froid. Mon gilet mafumofu y veillait. J'attendais patiement, fixant du regard cette tache rouge qui souillait la neige quelque pas devant moi. Un morceau de viande crue. Doté de sens plus dévellopé que la normal, je pouvait distinguer la délicate odeur du sang venant me chatouiller les narines.

Soudain un bruit me sorti de ma rêverie, et je le vis l'animal avançait sur ses pattes, tel un oiseau. Sa tête surmonté d'une crête bleu turquoise ochait de droite à gauche, son bec jaune vif se détachait de ses écaille blanches.
Le Gyadrome s'avançait lentement vers la viande, pendant que je bandait mon arc. D'un coup je me détendit comme un ressort et décocha mon tir qui frappa l'animal dans la cuisse gauche. Il poussa un cri de douleur puis se tourna vers moi, le regard furieux. Je le fixait fermement mes yeux vert plongé dans les tiens. Mes yeux, dans les tien.
Une brise souffla, faisant voler une mèche de mes cheveux noir. Puis il se jeta sur moi dans un saut gigantesque. Je me roula sur le coté pour l'éviter, pyuis décocha un nouveau tir. Le Gyadrome fit un saut latteral laissant la flèche se perdre dans la neige derrière lui.
Un rictus passa sur mon visage :

-Ca va chauffer." chuchotai-je calmement en jetant mon arc au sol avant de prendre les double lame à ma ceinture.

D'abord lentement pas après pas, j'avancais vers lui, et lui, fit de même. puis j'acceléra, me mis à trottiner, puis a courrir. Le Gyadrome m'imita comme un mirroir. En l'espace de quelque secondes tout bascula. Il sauta dans les air ; je glissais sur le sol. La griffe d'une de ses pattes arrière taillada mon gilet avant de me griffer au visage. Moi, je planta l'une de mes lame dans l'autre patte, coupant les fagiles tendon de l'animal.
Celui-ci tomba au sol. Je le regardait se lever, goutant à la chaleur de mon sang ruisselant sur ma joue. Il parti, boitillant, je reprit mon arc et pris le temps de viser ma cible. La flèche siffla, le Gadrome tomba.

Je m'approchai du cadavre et plongeai de nouveau mon regard dans son oeil terne et sans éclat. Mon regard vert aux pupille verticales. Ce regard de monstre, de drangon. Ce regard qui ma valut le surnom de "KillerWing, la mort venu des cieux"

-Bien jouer Shad !" fit une voix derrière moi.

Je fit volte-face ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[TK]KillerWing
Bulfango
avatar

Masculin Nombre de messages : 36
Age : 26
Localisation : là où le ciel et la terre se soudent.
Réputation : 0
Points : 51
Date d'inscription : 18/12/2010

MessageSujet: Re: Le Sang des anciens.   Mer 22 Déc - 20:31

Axel avait éte mon maître pendant longtemp. C'est lui qui m'avait tout appris de la chasse. Enfin tous n'était pas le mot juste, il m'avait appris tout ce qu'il connaissait, le reste je l'appris moi-même.
Il était grand. Et fort surtout, un seul de ces biceps faisait la taille de ma cuisse ; du moin à cette époque. Il avait toujours eu les cheveux long, il les attachait en queue de cheval laissant toujours deux mèche noir de chaque coté de ses tempes. Ses yeux était noir comme la nuit, celui de droite était traversé par une grande cicatrice qui partait de l'arcade jusqu'au coin des lèvres. Il l'avait récolté dans un combat contre un dragon ancien ; ça c'était la rumeur qui courrait, il en parlait que très peu voir pas du tout.
Comme à son habitude il était vêtu de sa longue veste en cuir noire qui lui arrivait jusqu'aux chevilles sans pour autant toucher la neige. La poignée de son Katana se dressait fièrement dans son dos.

-Keuf !" fis-je en passant à coté de lui. "C'est qu'un Gyadrome."

Il resta immobile un instant puis se décida à me suivre.

-Tu es blessé." Il approcha sa main de ma joue mais je tourna la tête.
-Ca ira ! Depuis quand on devrai s'inquièter de mes blessures ?!"

Il pris un air surpris devant le ton sec de ma phrase, puis un sourire naquit sur ses lèvres.

-Tu as raison." Il fit une pause et repris d'un ton hésitant "Tu sais ... je suis le chasseur qui protège le village ..." Je secouai la tête d'un signe affirmatif "Je pense que tu pourrais être apte à prendre ma relève. Quand pense-tu ?"

Je me doutais bien que ce jour arriverai mais pas aussi tôt. J'avais à peine 16 ans. J'était près à lui demander porquoi il me le demandait maintenant, mais ce fut lui qui pris les devants :

-En fait, ce n'est pas une demande. Tu vas devoir prendre ma place à partir de demain."
-Pourquoi ?" demandai-je finalement.
-Je part en mission dans le desert. On m'a proposé une quète."
-Qui ça ? la Guilde ?" Pas de réponse. "tu peut la refuser ! non ?"
-Pas ce genre de quète désolé."

Le reste du chemin ce fit dans le silence. Il ne pouvait pas refuser cette quète. N'importe quoi ! Quelqu'un comme Axel pouvait se permettre tout ce qu'il voulait. MAis il l'avait accepté en sachant que cela l'obligait à me laisser seul à Pokké. Finalement je réussis à me convaincre que cette quète devait être importante. Axel n'était pas le genre de chasseur qui ne chasse que pour l'argent, il fallait qu'il y ai des choses bien plus importante en jeu.

De retour à Pokké, je ne daigna même pas adresser un regard vers la chef du village. Axel sans approcha, ils me regadèrent un moment en chuchotant des mots auquel je ne prêta aucune attention.
J'entrai dans ma chambre, jeta mes armes sur le lit en pierre avant de plaquer violement mes mains sur la petite commode.
Je levai la tête vers le mirroir pour observer un jeune garçon au visage mât, les cheveux noir coupé en pics laisaient une mèche passer devant ses yeux dont les pupille noires se dressaient verticalement au centre d'un iris vert turquoise.

Je tournais la tête sur le coté. Ma blessure avait disparue laissant ma joue lisse comme au premier jour ...

"La mort venue des cieux." chuchota une voix dans ma tête "MONSTRE !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[TK]KillerWing
Bulfango
avatar

Masculin Nombre de messages : 36
Age : 26
Localisation : là où le ciel et la terre se soudent.
Réputation : 0
Points : 51
Date d'inscription : 18/12/2010

MessageSujet: Re: Le Sang des anciens.   Lun 27 Déc - 1:17

Cela faisait deux ans qu'Axel avait quitté le village. La nature semblé être partie avec lui. Ces deux ans furent d'un ennuis mortel.
Mon quotidien était devenu d'un banal, ceuilllir des herbes de montagne pour l'herboriste ou encore pècher je ne sais quel poissons. Heureusement il restait les chasse aux Gyadromes et aux Blango, mais rien de bien distrayant.

Ce matin, je me reveillai avec ma lassitude habituelle. J'avais beaucoup grandis durant ces deux années. Je devait atteindre plus ou moin la taille d'Axel, et ma musculature avait aussi augmenté ; ça je le devait à mes heure d'entraînement que je pratiquait pour passer le temps, j'avais d'ailleur prévu d'en faire un peu aujourd'hui.
L'an dernier, j'ai décidé de laisser tomber mon gilet mafumofu, devenu trop court, et de faire l'aquisition d'une armure de combat. j'ai tout de même gardé mon arc et mes double lames même si leur qualitée reste médiocre.

Bref, rien d'interessant ne 'est déroulé aujourd'hui. Du moin jusqu'à ce que, en fin de journée alors que je me trouvais à semer dans les champs de la ferme, un cor de chasse retentis à l'entrée du village. L'homme qui sonnaitle cor n'avait rien d'un chasseur, il était juste là pour annoncer l'arrivée de quelqu'un. Je ne sais pas pourquoi, mais j'avais dans l'espoir que ce soit Axel, même si au fond de moi je savais qu'il y avait très peu, voir aucune chance que ce soit lui.
Quoi quj'l en soit je me precipitai à l'entrée du village, le temps que j'arrive une foule s'y était déjà pressé et je dûs jouer des coudes pour me frayer un chemin.
Ce n'était qu'un simple voyageur qui venait déposer une grande caisse rectangulaire. Je m'appretais à rebrousser chemin lorsqu'il demanda à la foule :

-Est-cve qu'il y a un Shad HODGSON ici ?"
-C'est moi." dit-je en me retournant vers lui.
-Et bien mon petit gars ce colis est pour toi" puis il s'en alla vers la taverne, là où les voyageur allait passer du bon temps avant de reprendre la route.

Je vis la chef du village me jetter un regard à la fois inquiet et tridte, puis je porta moi même la caisse dans ma chambre. En deux temps, trois mouvement je fis sauter les cadenas et l'ouvri. Mon coeur fît un bond dans ma poitrine.
A l'intérieur ce trouvait une veste de cuir toute bien pliée et un long katana en acier. Les affaire personnelle d'Axel.
Doucement je pris la lettre au fond de la caisse :

Monsieur

Je sousigné, maître de la guikde des chasseurs, cerifie de bien vous renvoyer les affaires personnelle du chasseur Axel VELSSEN conformément à ces dernière volontée.
J'aurais aimé aussi vous certifier du renvois de son corps afin de lui rendre l'éloge funèbre qu'il mérite, mais celui-ci reste encor introuvable malgrès nos recherche incessante.

Veuillez recevoir, monsieur HODGSON, l'expression de mes sincère condoléence.


J'gnore combien de fois je relu cette lettre, Axel était ... non impossible c''était ... non C'EST le meilleur ! Il ne peut pas ... Attend. "J'aurais aimé aussi vous certifier du renvois de son corps afin de lui rendre l'éloge funèbre qu'il mérite, mais celui-ci reste encor introuvable malgrès nos recherche incessante."
ça veut dire qu'ils n'ont pas retrouvé le corp peut être est il seulement perdu, mais encore en vie. Non, il connais le monde mieux que tout le monde, il m'en parlait tout le temps chaque recoin de ces aventures il me les racontait en détail. Alors il est blessé et se cache quelque part. Mais ces affaires sont ici. Comme pourrait-il se deffendre sans arme.

Quelqu'un toqua.

-KillerWing ? c'est la chef du village, tu es là ?" Combien de fois faudra t'il que je leur dise que je m'appelle SHAD !
-Foutez le camps !!" hurlai-je une boule dans la gorge.
Un feuille de papier glissa sous la porte.
-Axel m'a demander de te donner ceci."

J'entendis ses pas s'éloigner, je me baissa pour ramasser le papier. C'était une enveloppe scellé par de la cire je reconnue l'écriture d'Axel :

"Pour Shad"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[TK]KillerWing
Bulfango
avatar

Masculin Nombre de messages : 36
Age : 26
Localisation : là où le ciel et la terre se soudent.
Réputation : 0
Points : 51
Date d'inscription : 18/12/2010

MessageSujet: Re: Le Sang des anciens.   Mer 29 Déc - 19:32

je m'empressai de l'ouvrir. Ce n'était pas le genre de lettre qu'on pourrait avoir dans les histoire. Il n'y avait pas de phrase genre : "Si tu lis cette lettre cela voudras dire que je ne suis plus là". Non juste quelques ligne écrite de la main d'Axel. Et même si je relus une bonne vingtaine de fois ces mots je n'arrivais pas à en saisir le sens.

"Là où le ciel et la terre se soudent dans une ultime ascencion,
Enfer des Hommes, paradis des Dragons.
Les anciens l'ont décrit comme le descendant des dieux,
La dernière légende s'inscrit dans ses yeux"


Puis plus rien.

Je dût rester un long moment perdu dans mes pensée, car lorsque je refis surface la nuit était tombée. Mon regard tomba, machinalement, sur la veste et le katana. D'un coup, comme un flash de lumière je sus ce que j'avais à faire. Partir à la recherche d'Axel moi même. C'est pour ça qu'il a renvoyé ses affaire ici.
"Il est temps que tu prenne ma relève, quant pense-tu ?" ces mots resonnaient dans mon esprit comme une révélation.
Je pris donc la veste et le katana, et quitta le village à la faveur de la nuit.

Etant donné que je n'avait pas beaucoup besoin de dormir, je marcha une grande partie de la nuit. Si bien qu'au matin j'étais arrivé dans une vaste plaine au bord d'une grande falaise où la neige avait fondue par endroit laissant entrevoir de l'herbe verte.
J'avancais depuis un moment dans ce nouveau paysage de verdure, lorsque le sol se mis soudainement à trembler. Quel genre d'animal pouvait faire trembler autant la terre ?
J'eu très vite ma réponse. La main crispée sur le manche du katana, je me retourna doucement et vis une petite silhouette tourner au coin d'un rocher.
C'était une jeune femme vêtue d'une armure rouge et blanche qui lui formait une sorte de jupe, elle portait n grand bouclier au bras gauche et un lance dans son dos, ils étaient fait de la même matière que sa tenue. Je l'observa longuement en fronçant les surcils quand tout à coup :

-OH !!!! PU**** !!!!" excusez moi c'est sortis tout seul sur mle moment.

Derrière elle un troupeau de Popo visiblement affolé chargait à l'aveugle. Lorsque la jeune femme arriva à mes coté je n'eu d'autre choix que de courir avec elle.
Je regardais rapidement à gauche et à droite à la recherche d'un possible échapatoir. A gauche la falaise montée raide, à droite elle descendait à pic. Je n'avait pas le choix, il fallait le faire sinon on se faisait piètiner.

Sans même la prevenir, je poussa la femme vers la falaise, elle poussa un cri allors qu'elle commençait sa chute. Je la suivi peu de temps après. Les bras le long du corp pour me donner de la vitesse, j'arriva très vite à sa hauteur.

-Fais-moi confiance !"

Je l'attrapa par les hanche et enroula mon bras autour de elle, avant de tourner mon dos vers le sol. A cet instant même si tout se passait très vite, j'eu l'impression d'être au ralentis. La jeune fille était très belle, comme je n'avait jamais vu. Ses cheveux noir fouettaient l'air dégageant une délicate odeur de forêt, et ses yeux couleur noisette prenaient legerement une forme d'amande. Son regard. elle me regardait dans les yeux et pourtant il n'y avait pas de peur dans son regard. Un peu d'inquiètude, mais beaucoup d'admiration.
Soudain ses surcils s'arquèrent, ses yeux s'écarqillèrent, et je compris ce qui allait arriver. Je ferma les yeux et poussa un pronfond soupir. Le choc avec le sol fût si dur que j'en perdis connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[TK]KillerWing
Bulfango
avatar

Masculin Nombre de messages : 36
Age : 26
Localisation : là où le ciel et la terre se soudent.
Réputation : 0
Points : 51
Date d'inscription : 18/12/2010

MessageSujet: Re: Le Sang des anciens.   Sam 8 Jan - 11:47

Lorsque j'ouvris de nouveau les yeux, je me retrouva nez à nez avec un plafond de poutres et de chaumes. J'était allongé sur un lit de pierre recouvert de ce qui devait être une peau d'Anteka. Mon dos me faisait un peu mal, mais le plus douloureux était ma tête.
Je me mis, tant bien que mal, en position assise. Devant moi se dressait deux mannequins de bois.
Sur le premier était posé la veste en cuir d'Axel ainsi que sont Katana en fer. Sur le second une armure rouge avec un bouclier et une lance faite de la même matière. C'est à ce moment que mes souvenir se remirent en place. Je revit le troupeau de Popos, la jeune fille, le ravin, et enfin ses yeux couleur noisette. Ces yeux en forme d'amande qui me regardaient. Comme maintenant.
Je sursautais, elle aussi, elle était si près de moi.

-Bonjour !" dit-elle avec un sourire "Je voulais te remercier, sans toi je ne serais peut-être plus là. Comment tu t'appelles ?"

Sa voix était douce et fine, elle avait un petit accent pas trop désagréable, mais elle parlait un peu trop vite à mon goût.

-Et toi ? Comment tu t'appelles ?"répondit-je en jetant mes pieds sur le sol.
-Beniko, enhantée. A toi maintenant."
-A quoi bon."
-Bon quoi ?"
-Tu t'en rapelera pas."
-Dis toujours."
-Shadow Gabriel Abraham HODGSON." dit-je dans un soupir.

Elle leva les yeux comme pour reflechir le doigt devant la bouche. puis elle se tourna vers moi pour me demander :

-Et ... Le quel doit-je me souvenir ?"
-Shad. Ca ira."
-Ok !"

Elle partie vers un petit coin cuisine pour y prendre un bol. Elle était plus petite que moi avec de long cheuveux noir qui formaient une petite frage devant son oeil gauche. Son habit couleur herbe rayée laissait apparaître des parcelles de son corp svelte à lma peau satinée.

Torse nu, je m'affairais à retirer les bandes qui recouvraient mon ventre. Puis je m'approcha de l'armure rouge pour la toucher du doigt. Sa surface était legerment rugueuse et bosselée, elle était dure, solide mais en même temps incroyablement légère.

-C'est du Daimyo."expliqua-t-elle en me tendant le bol "mon grand-père me la forgé avant de mourir."
-Daimyo ? Comme Hermitaur Daimyo ?"
-Tu connais ? t'as déjà vu ?"
-Non. Juste entendu parler."

Axel m'avait beaucoup parlé de ses voyages. Dans ma tête tout ses récits se bousculaient. Des récits parlant de monstres comme l'Hermitaure, du Plesioth, du Blangonga ou encor le grand Rathalos. Autnt de monstres qu'il décrivait comme puissant et majestueux. Mais des monstres que je n'avait jamais vu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[TK]KillerWing
Bulfango
avatar

Masculin Nombre de messages : 36
Age : 26
Localisation : là où le ciel et la terre se soudent.
Réputation : 0
Points : 51
Date d'inscription : 18/12/2010

MessageSujet: Re: Le Sang des anciens.   Lun 10 Jan - 13:13

Je pris le bol qu'elle m'offrait. A l'interieur stagnait un liquide verdâtre et translucide. L'odeur forte et acide m'indiqua qu'il s'agissait d'herbe de montagnes. Je bus deux gorgée et laissa le breuvege me rechauffer la gorge puis le corp tout entier.

-Je croyais qu'il n'y avait que les habitant de Pokké qui savaient où en trouver."
-Trouver quoi ?"
-Les Herbes de montagne.'
-Oh. Il y en a plein part là-bàs." dit-elle en montrant le mur avec son index fin.

J'avais déjà été obligé d'aller en chercher pour l'herboriste de Pokké. Je connaissait très bien ses effets médicinaux. Aussi loin que remonte mes souvenirs il fallait toujours que je monte au sommet des monts. Toujours au sommet. Oui ... le sommet.

Je me rappel aussi de ce jour. J''était avec Axel, je n'avait que 11 ans et il m'accompa gnait pour me montrer à quoi ressemblait ces herbes. Nous avions marché depuis un long moment sans rencontrer un seul animal. Pas de Popos, d'Anteka, pas même des Giapreys. Axel était vraiment nerveux.
Lorsque nous arrivions au sommet, tout était calme. Je sus trop tard que c'était trop calme pour être vrai, mais pour le momment ce qui m'intérressait était ces herbes, rares fragile mais si précieuses. J'en a vait ceuilis une bonne paire quand quelque chose tomba du ciel.
Je fronçait le sourcils et pris l'objet entre mes doigts. Ce n'était qu'un bout de ferraille rouillé.

-OH ! M**** !" s'exclama Axel.

Je regarda dans la même direction que lui, a savoir vers le veritable sommet. Là-haut, une immense peau d'animal en acier était posé, comme un gilet abandonné par son propriètaire. je me rendit compte, alors, que l'acir que je tennais dans les doigt, était froid, friable mais encore humide sur l'une des face.

Soudain le vent se leva dans seul cou, transformant une simple brise en un blizzard mordant. Une masse énorme atterit non loin de là. Je vis la silhouette d'un monstre ailé recouvert d'écailles en acier sombre. Lorsqu'il plongea son regard jaune dans le mien, je me sentis étrange comme si ... non. Impossble. Pourtant ce souvenir, cette impression me hantait encore aujourd'hui. Axel m'avait poussé sur le côté avant de sortir son katana, puis il m'ordonna de rentrer au village.

-Shad ? Ca va ?" fit la voix de Beniko qui me fit sortir de mon rêve éveillé.
-Euh ... oui ca va."

Je devait reprendre ma route. Partir dans le desert. partir à la recherche d'Axel. On ne peut pas affronter un Dragon et mourir dans une simple quête. Je devais le trouver.

-Je dois y aller !"

Je remis la veste sur mon dos ainsi que le katana puis pris la clanche dans mes mains pour ouvrir la porte.

-Très bien allons-y." repris Beniko "mais où va-t-on ?"
-Dans le desert, Mais ... QUOI !!!!?????" elle sursauta "Comment ça ""ON"" ?"
-Et bien je viens avec toi."
-Non non non. Moi je part et toi tu reste là."
-Je vien de te soigner n'oublis pas."
-C'était pas utile." puis j'ouvris la porte et commença à partir.

Après quelque mètre, je marrêtta. Je savais qu'elle était devant la porte, je savais qu'elle me regardait. Je poussa un soupirpuis laissa tomber une phrase résignée :

-Bon ok. Tu peu me suivre mais t'as pas intérêt à me ralentir comp... ."

Je n'avait même pas fini ma phrase qu'elle se trouvait déjà à mes coté avec son armure et sa lance.
Nous prime la route et après quelque mêtre elle me demanda :

-Tu souris toujours autant ?"
-Et toi, tu parle toujours autant ?" répondit-je sechement.

Elle me repondit avec un sourir et un clin d'oeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Sang des anciens.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Sang des anciens.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aventures de Gurlizek "hache de sang"
» He - Skaven ile de sang
» Les elfes de sang en manque
» [CDA] La grande compagnie de Kjarl Sang Farouche
» Darkal Dk Dps Sang !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Monster Hunter France :: Autres :: Autres :: Vos histoires-
Sauter vers: